Équipement maison sénior pour réduire ses impôts

Crédit impôt sénior LMNP

Jusqu’au 31 décembre 2020, les seniors peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt. Dans la déclaration de revenus 2042K, toute dépense, relative à l’accessibilité et à l’adaptation du logement à la perte d’autonomie, peut être inclue.

Liste des équipements, installés ou remplacés, éligibles au crédit d’impôt :

  • éviers, lavabos, tout mobilier à hauteur réglable,
  • baignoires avec portes intégrées, élévateurs de bain, cabines de douche ( bac, porte, siège mural ), siphons déviés,
  • toilettes et rehausses wc,
  • mains courantes, rampes fixes, barres de maintien, poignées de tirage pour se redresser, barres de protection métalliques,
  • élévateurs verticaux ou inclinés, systèmes accrochés au plafond pour le transport de personnes.
  • ” appuis ischiatiques ” pour passer de le position assise à la position debout,
  • systèmes de télécommande d’ouverture et de fermeture à distance des appareils électriques ( alarme, volets roulants, électro-ménager… ), de l’eau, du gaz ou d’alerte ( pour les déficients sensoriels ),
  • revêtements de sol antidérapants ou podotactiles ( détectés par le pied ou une canne ), muraux anti-chocs,
  • nez de marche antidérapants pour ne pas glisser dans les escaliers, protections d’angles,
  • boucles magnétiques destinées aux porteurs de prothèses auditives.

Conditions d’attribution

Seuls les travaux d’amélioration de l’habitation principale des résidents en France, propriétaires ou locataires, sont pris en compte.

Le plafond des opérations, obligatoirement réalisées par un professionnel, est de 5 000 € pour une personne seule, 10 000 € pour un couple, majorés de 400 € par personne à charge.

Le taux applicable est de 25 %.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique ( Cite )

Les seniors qui habitent une maison achevée depuis plus de deux ans peuvent, en plus, opter pour le crédit d’impôt pour la transition énergétique. Les travaux doivent être exécutés par un artisan RGE, reconnu garant de l’environnement, et les matériaux doivent correspondre à certains critères.

Un taux de 15 % s’applique aux chaudières THPE au fioul et à l’isolation thermique des parois vitrées ) et de 30 % aux dépenses suivantes :

  • diagnostic de performance énergétique,
  • chaudières à micro-cogénération gaz, appareils de régulation de chauffage,
  • isolation thermique des parois opaques ( plancher, plafond, mur, toiture ), matériel de calorifugeage,
  • équipements de chauffage, producteurs d’eau chaude ( énergie solaire ou hydraulique ), d’électricité ( énergie hydraulique ou biomasse ), de raccordement à un réseau de chaleur,
  • pompes à chaleur,
  • bornes de recharge des voitures électriques,
  • compteurs de chauffage et d’eau chaude individuels.

Ces aides fiscales facilitent la vie au quotidien du sénior et favorisent la transition écologique.