Année blanche et défiscalisation

Année blanche et défiscalisation

Apparemment, le prélèvement à la source convoité par le président lui-même sera reporté pour le 1er janvier 2019. Logiquement, l’année 2018, elle, sera une année blanche. Toutefois, plusieurs entreprises et particuliers se posent des questions sur leurs avantages fiscaux ou encore les procédés de défiscalisation qu’ils ont choisis.

Le décalage d’un an

À partir de l’année 2019, tous les impôts seront prélevés sur les fiches de paie. En effet, les contribuables paieront immédiatement leurs impôts et non dans un an. Ainsi, 2018 sera une année de transition. Pour être plus clairs, tous les revenus générés cette année ne seront pas imposés. Toutefois, les contribuables seront tenus de déclarer leurs revenus de 2018, en mai 2019. Dans le but de leur éviter d’être confrontés d’être à une double charge fiscale en 2019, le prêt d’impôt exceptionnel a été mis en place. Ce crédit exceptionnel est également connu pour être un impôt pour la modernisation du recouvrement ou CIMR.

En effet, sans ce dernier, les concernés devront faire face à des dépenses à part entière, à savoir le prélèvement à la source et l’imposition des revenus sur l’année 2018. Par contre, tous les revenus exceptionnels ne seront pas concernés par l’année blanche. De ce fait, les revenus non concernés par le prélèvement à la source, ce qui concerne les dividendes ou encore les plus-values mobilières seront imposés, et ce, pour tous les contribuables.

Des réductions d’impôts malgré l’année blanche

Plusieurs contribuables se posent une question sur les réductions d’impôts étant donné que 2018 est déclaré comme étant une année blanche. En ce moment, tous les montants de réductions d’impôts comme les crédits seront intégrés dans le montant des impôts à payer pour l’année qui suit. Avec cette année blanche, un grand nombre de contribuables ont peur de perdre tous leurs avantages fiscaux pour 2018. En effet, en temps normal, ils ont droit à ces réductions grâce aux crédits d’impôt ou encore les dispositifs de défiscalisation. Il ne faut surtout pas s’inquiéter.

Les crédits d’impôt et toutes les réductions sur les impôts ne seront en aucun cas perdus en 2018. Toutefois, malgré le fait que 2018 est une année blanche, les contribuables auront l’opportunité de percevoir des revenus courants en 2018. Ils verront également toute leur imposition annulée via le crédit d’impôt mis en place.

De plus, l’administration fiscale restituera également tous les avantages fiscaux en septembre 2019. Par contre, les revenus exceptionnels, eux, seront imposés, donc l’avantage fiscal sera déduit du montant de l’impôt en question.