Qu'est-ce que la loi LMNP ?

Devenir loueur meublé non professionnel représente un excellent moyen de réaliser un projet immobilier en devenant propriétaire. Une partie de vos revenus locatifs peuvent faire l’objet de défiscalisation et la TVA peut être récupérée avec le statut LMNP. Acheter un bien immobilier dans ce cadre est donc idéal pour générer des revenus complémentaires ou préparer sa retraite.

Ce statut indique que vous mettez en location, de façon régulière ou occasionnelle, un logement meublé sous forme de chambre ou d’appartement. En échange de cette mise à disposition, vous allez bénéficier d’une fiscalité spécifique. L’abattement forfaitaire de 50% sur vos revenus est un atout.
Le cadre juridique est plus souple également. Le bail peut prendre la durée souhaitée en toute liberté. Pour profiter de ce type d’investissement locatif, le plafond de 23 000 euros par an ne devra pas être dépassé. Cette limite permet de continuer à être considérée comme une activité non professionnelle à exercer en plus de votre profession principale.

Le LMNP correspond surtout à un statut privilégié. Si vous voulez vous construire un capital pour le futur, vous pouvez choisir une location de ce type. L’investissement de base va être valorisé sur le long terme grâce à une rentabilité satisfaisante. Depuis 1949, cette niche fiscale est idéale pour investir dans un l’immobilier locatif. Ce type de défiscalisation peut donc toujours être utilisée aujourd’hui.

Compte tenu du taux de rentabilité, vous pouvez commencer à vous constituer un patrimoine immobilier. Louer meublé possède des avantages importants avec notamment la possibilité de récupérer la TVA, ainsi que de trouver facilement des locataires qui n’auront pas besoin d’investir dans des meubles.

Investir dans la pierre a toujours été considéré comme un bon placement, mais opter pour le statut LMNP optimise encore davantage votre investissement dans l’immobilier ancien, ou neuf.

Quelles sont les conditions d’éligibilité en LMNP ?

Si la loi LMNP est très intéressante, il est indispensable de respecter les critères fixés par la législation :
  • Investir dans un logement meublé, ou nu à condition de le meubler. Le logement doit répondre au caractère de décence tel qu’indiqué par la loi. L’appartement meublé doit offrir le confort de base au futur occupant.
  • Choisir un bien immobilier dans une résidence de services pour pouvoir profiter de la récupération de la TVA.
  • Signer un bail commercial avec la résidence de services choisie. Elle se chargera de la gestion du logement pour le propriétaire.
  • Faire en sorte que les revenus locatifs des biens immobiliers en LMNP n’excèdent pas 23 000 euros. La somme gagnée ne doit pas dépasser 50% des revenus globaux.
  • Ne pas exercer une activité inscrite au registre du commerce et des sociétés.
Si toutes ces conditions sont remplies, vous allez pouvoir apprécier largement les avantages du statut LMNP. Aussi bien au niveau fiscal qu’au niveau du placement immobilier. Avec des charges locatives réduites, ce complément de revenus va vous changer la vie.

Avant de se lancer dans cet investissement locatif, il est donc essentiel d’avoir ces points en tête. Les efforts doivent être mobilisés pour parvenir à les respecter pour en profiter pleinement.

Les avantages du statut loueur meublé non professionnel

  • Un investissement rentable

    Les logements éligibles sont bien souvent des petites surfaces (studios ou T1), qui ne demandent qu’un petit investissement de base. En général, en investissant autour de 50 000 euros vous pourrez devenir le propriétaire d’un bien immobilier. Saisir une opportunité en Ehpad ou dans une résidence étudiante demande également le même type d’investissement, donc vous pouvez vous pencher sur ce type d’opportunité si vous envisagez d’investir en loi Censi-Bouvard. Avec un abattement forfaitaire de 50% sur les revenus que vous allez percevoir, il s’agit d’une bonne façon de gagner de l’argent tout en défiscalisant.
  • Un complément de revenus mensuel

    Automatiquement, vous allez voir les loyers perçus s’ajouter à vos revenus. Avec peu d’efforts, vous allez pouvoir améliorer votre pouvoir d’achat. Grâce au bail commercial en Censi-Bouvard, vos revenus sont garantis tous les mois. Même en cas de logement vide, le loyer est toujours payé. Les résidences de services correspondent aux Ehpad, résidences pour personnes âgées, résidences étudiantes ou d’affaires. Vous avez donc l’embarras du choix pour faire votre investissement locatif en LMNP.
  • Un bail souple

    Le bail locatif est beaucoup plus souple que pour un logement nu. Il peut se faire sur une durée de 9 mois pour les étudiants par exemple. La rupture du contrat est simplifiée pour permettre aux deux parties de se concentrer sur les avantages de cette mesure. Grâce à ce mode de fonctionnement, vous pourrez rapidement remettre votre bien immobilier à la location. La rentabilité est également meilleure, ce qui explique la popularité de ce type de placement immobilier.
  • Une gestion simplifiée

    Dans le cadre d’un investissement en Censi-Bouvard, ce dispositif permet de défiscaliser sans avoir à gérer la partie locative : le bailleur se charge de tout à votre place ! La sélection des locataires, l’état des lieux et la rédaction du bail font partie des services proposés par le gestionnaire. La facturation peut même être imaginée dans le cas de résidence avec un service comptable. Vous gardez l’esprit tranquille puisque tout est géré par ce partenaire.
  • Des amortissements avantageux

    L’amortissement consenti pour les meubles et les équipements est un avantage important. Vous pourrez investir dans un ameublement de qualité pour vos locataires, puis récupérer ensuite une partie de la somme. Un amortissement est également possible en cas de revente du bien.

Les biens éligibles au statut LMNP

Les logements mis à disposition dans le cadre de la loi LMNP peuvent aussi bien servir de résidence principale que d’hébergement pour une période saisonnière. Vous pouvez donc à la fois proposer votre bien immobilier à des salariés en déplacement ou en mutation, qu’à des étudiants. Le tourisme local peut également être exploité grâce à ce statut. Créer une chambre d’hôtes peut-être une belle façon de gagner des revenus supplémentaires.

La défiscalisation associée à ce type d’investissement locatif le rend particulièrement populaire. Une partie des revenus tirés de cette activité peut être déduite du montant des impôts. Selon certaines conditions, une exonération totale peut être offerte. Le dispositif se penche en outre sur les propriétaires qui utilisent une partie de leur propre logement pour le proposer à des locataires. Vous pouvez donc imaginer cette façon de profiter du statut LMNP. Les logements en résidences de services ne peuvent cependant pas prétendre à cette défiscalisation.

Quelle fiscalité pour la loi LMNP ?

Pour déclarer les revenus générés par votre logement meublé, il faudra choisir entre le régime réel ou régime BIC. En général, l’administration fiscale estime que le propriétaire qui met de façon régulière une location meublée à disposition exerce une activité de type commercial.

Le régime BIC est proposé aux propriétaires qui présentent des revenus locatifs annuels inférieurs à 70 000 euros. Ce montant va jusqu’à 170 000 euros pour les chambres d’hôtes et les logements meublés dédiés au tourisme. L’abattement forfaitaire est donc de 50% pour les logements meublés classiques mais montent à 71% pour les chambres d’hôtes et les logements ouverts aux touristes.

Le régime réel, de son côté, est incontournable lorsque les bénéfices générés par les loyers dépassent le seuil de 70 000 euros par an. Dans ce cas, vous devrez indiquer à votre centre des impôts que le régime choisi est le régime réel. La bonne fiscalité sera alors adoptée, avec un calcul de l’impôt au plus juste. Dans ce cas de figure, vous pouvez déduire l’ensemble de vos charges. Le montant réel de vos achats et investissements pourra alors être déduit du montant de vos impôts. Ce régime est proposé en option pour les loueurs meublés non professionnels.

Le régime réel normal est proposé aux propriétaires qui dépassent des gains de 788 000 euros par an. Pour la comptabilité, une aide peut être nécessaire compte tenu des obligations correspondantes. Dans ce cas de figure, le montant exact des charges subies pour ses logements peut également être déduit.

SIMULATION LMNP
Etude gratuite et sans engagement